Hors-saison (Françoise Bourdin)

J’aime, de temps en temps, me plonger dans une histoire de Françoise Bourdin. Pour moi, c’est un peu comme m’autoriser un carré de chocolat ou une grosse part de tarte aux pommes! Accompagnée d’un gâteau au yaourt au citron et d’un thé gourmand, cette lecture était parfaite pour occuper cet après-midi pluvieux et confiné. Il faut dire que je suis rarement déçue par cette autrice! J’ai téléchargé cette nouvelle sur le site de la librairie Decitre, très bien achalandé, et où tous les goûts s’y retrouvent.

J’apprécie habituellement peu les nouvelles, je leur préfère les romans qui, à mon sens, donnent le temps à l’écrivain de développer pleinement l’intrigue et le caractère de ses personnages. Attirée par le nom de l’autrice, j’ai fait une exception pour Hors-saison, qui donne son nom au recueil « Hors-saison et autres nouvelles » publié en 2018 par Françoise Bourdin aux éditions Pocket. Et je n’ai pas regretté! J’ai passé un bon moment en compagnie de Sabine, une jeune femme en proie à des doutes sur la relation qu’elle entretient avec son compagnon, et qui a décidé de s’éloigner momentanément de Paris pour faire le point sur son histoire et ses désirs profonds pour l’avenir. Dans le bocage normand où elle loue pour quelques jours une petite maison à colombages, elle rencontre Jag de la plus étrange manière qui soit, dont l’histoire va l’émouvoir et, par un effet de miroir, éclairer la sienne.

Difficile d’en dire plus sans dévoiler la totalité de l’intrigue, c’est d’ailleurs la difficulté de chroniquer une nouvelle! Le style est fluide, les personnages attachants, la narration rondement menée. Cependant, même si je me doutais d’avance que cela allait être le cas, le principe même d’une nouvelle étant d’être courte (!), je suis restée sur ma faim. L’intrigue, bien ficelée, aurait selon moi mérité que l’autrice l’approfondisse dans un roman. J’aurais aimé plonger plus profondément dans l’histoire de chaque personnage, pourquoi pas selon deux angles différents (le point de vue de Sabine et celui de Jag), en apprendre davantage sur leurs émotions, et lire une fin heureuse pour Jag et Laëtitia.

Malgré tout, j’ai eu du mal à m’arracher à ma lecture avant la fin et, comme chaque fois que j’ouvre un livre de Françoise Bourdin, je le referme avec le sentiment de m’être évadée un moment. En ces temps troublés, cela suffit à mon bonheur! Je découvrirai avec plaisir les autres nouvelles du recueil lorsque l’occasion s’en présentera.

Et vous, que lisez-vous en ce moment? Aimez-vous cette autrice? Avez-vous des recommandations de lectures pour s’évader?

Au plaisir de vous lire.

Prenez soin de vous.

M.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s