Février, mars & avril – Mon bilan de lecture

Comme vous pouvez le voir, mon nouveau rôle de maman me prend tout mon temps et mon énergie, sans compter les neurones perdus pendant la grossesse et ensuite! Résultat: je suis en retard sur tout, et en particulier sur les articles du blog. C’est donc un bilan de mes lectures des trois derniers mois que je vous propose aujourd’hui, sachant que les articles sur certains de ces livres sont en cours d’écriture.

Février fut un mois prolifique: 11 livres lus pour un total de 3014 pages:

  • J’ai commencé le mois avec Les loyautés de Delphine DE VIGAN, un roman rapide à lire, à l’écriture agréable mais qui m’a laissée sur ma faim. À mon humble avis, le sujet abordé aurait mérité le double de pages pour que le roman acquière une réelle consistance!
  • J’ai poursuivi avec Magique, de Danielle STEEL. Comme tous les romans de cette autrice, ce fut un moment de lecture sympa et sans prise de tête.
  • Otages (Nina BOURAOUI) a été ma troisième lecture, et un vrai coup de coeur. Nous y suivons Sylvie MEYER, une femme en apparence banale (un mari, des enfants, une maison, un travail satisfaisant) dont le quotidien bascule lorsqu’elle commet un acte répréhensible. Le thème du travail y est central, tout comme celui de la place qu’il prend dans notre vie. Une chronique est en cours de rédaction!
  • Une lecture très rapide mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable: Le chat qui venait du ciel, de Takashi HIRAIDE.
  • Autre déception, sans doute la plus grosse du mois: La servante écarlate de Margaret ATWOOD. Je pense qu’après les nombreuses chroniques positives, voire dithyrambiques, que j’avais lues à son sujet, j’en attendais beaucoup trop. Au final, j’ai trouvé qu’il traînait en longueur et ai dû attendre presque 300 pages pour y voir un intérêt.
  • Les âmes grises de Philippe CLAUDEL m’ont ensuite accompagnée pendant quelques jours et, comme à chaque fois, la magie de sa plume a opéré. C’est donc un deuxième coup de coeur pour ce mois-ci!
  • Les jardins de Kyoto de Kate WALBERT: ne nous mentons pas, c’est « Kyoto » qui m’a incitée à l’emprunter à la bibliothèque, et j’ai été déçue. Pour preuve, je n’ai qu’un vague souvenir de l’histoire alors que je l’ai lu il y a moins de deux mois…
  • L’homme qui aimait trop les livres (Allison HOOVER BARTLETT): lecture commune du club de lecture des Littéravores, ce petit livre simple et rapide à lire m’a ouvert les portes d’un monde inconnu jusqu’alors: celui des collectionneurs de livres. J’ai beaucoup apprécié cet aspect et le travail de journaliste de l’autrice; un peu moins la personnalité du voleur de livres et le fait que la journaliste ne dévoile jamais clairement son opinion (même si l’impartialité est une des qualités requises pour exercer ce métier!).
  • Retour en Islande (Ólafur Jóhann ÓLAFASSON): je ne connaissais ni ce livre, ni son auteur, et c’est une belle découverte! De plus, l’histoire sur fond de cuisine et de nature m’a vraiment enchantée, je ne peux que vous la conseiller.
  • Avant-dernière lecture du mois: Certaines n’avaient jamais vu la mer, de Julie OTSUKA. J’en avais lu plusieurs critiques positives et elles ne mentaient pas, j’ai passé un très bon moment de lecture. Même s’il ne rentre pas strictement dans mon objectif de lire plus de littérature japonaise, ce roman m’a fait découvrir un aspect de l’Histoire du Japon que je ne soupçonnais pas.
  • Pour terminer février, je n’aurais pu mieux choisir qu’Une saison à Longbourn de Jo BAKER. On y retrouve les demoiselles Bennett d’Orgueil et Préjugés, mais c’est en fait la vie des domestiques de Longbourn que nous suivons… un pari audacieux mais très bien relevé, avec une écriture fraîche et agréable à lire.

Mars a vu mon rythme de lecture diminuer drastiquement, et pour cause! Seuls quatre petits livres sont sortis de ma PAL (1116 pages):

  • L’autre moitié du soleil (Chimamanda NGOZI ADICHIE), auquel je n’ai pas accroché du tout, sans doute par méconnaissance de l’Histoire du continent africain. C’est là que je me rends compte de mon inculture dans certains domaines!
  • Lettre à ma fille, de Maya ANGELOU:  un coup de coeur! L’autrice s’y adresse à toutes les filles et femmes du monde pour leur partager les leçons que la vie lui a données, son héritage, comme elle dit elle-même. Un livre qui m’a parlé!
  • Un été sans les hommes (Siri HUSTVEDT): un moment de lecture agréable passé en compagnie de personnages attachants.
  • Fille de joie (Kiyoko Murata): au début du XXème siècle, Ichi, 15 ans, est vendue par ses parents à une maison close. À l’époque, une loi oblige les tenanciers à envoyer les courtisanes à l’école; c’est là que la jeune fille, originaire d’une petite île de pêcheurs, ne parlant pas japonais mais un dialecte, apprendra à lire et à écrire. Grâce à ce savoir, elle pourra finalement choisir son destin. J’ai beaucoup aimé ce roman, emprunté par hasard à la bibliothèque.

En avril, je reprends ma vitesse de croisière, entre nuits hâchées et journées bien remplies, avec 6 livres lus pour 1909 pages:

  • Première lecture du mois: L’intimité, d’Alice FERNEY. Malgré des premiers chapitres difficiles à digérer émotionnellement (lire la mort en couches d’une jeune femme alors que tu viens toi-même de vivre un accouchement compliqué n’est sans doute pas la meilleure idée du moment!), c’est sans nul doute ma plus belle découverte de cette année. La plume d’Alice FERNEY m’a touchée, tout comme les sujets abordés et les personnages, peu nombreux mais auxquels je me suis attachée dès le départ. Mention spéciale à la couverture du livre, que je trouve magnifique!
  • Les quatre filles du Docteur March (Louisa May Alcott), qui reprend en fait les deux premiers tomes de la saga (Little women et Good wives). Il s’agissait d’une lecture commune de mon club de lecture, que j’ai particulièrement appréciée. En effet, si je connaissais l’histoire pour en avoir lu une version abrégée enfant, j’ai pris plaisir à découvrir le texte intégral, et surtout la deuxième partie, où l’on suit les quatre soeurs devenues de jeunes adultes.
  • Tsubaki (Aki Shimazaki): premier tome de la sage « Le poids des secrets », je l’avais dans ma bibliothèque depuis un moment. Lu rapidement, je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire ni à la façon dont elle est racontée. Trop court? Trop de personnages? Une lecture sympa sans plus. Ayant également le deuxième tome, je le lirai à l’occasion pour confirmer ou non mon jugement.
  • Une vie, l’autobiographie de Simone VEIL, qui m’a beaucoup plu. J’avais lu une biographie il y a quelques années, mais rien ne vaut une personne qui se raconte avec ses propres mots. J’ai découvert une femme fascinante, au courage admirable, aux convictions inébranlables, à la volonté et au dynamisme hors du commun. À travers ses mots, c’est également un pan de l’Histoire de la France, et la naissance de l’Europe, auxquels nous assistons. Connue essentiellement pour la loi sur le droit à l’avortement, Simone VEIL fut en fait bien plus que ça!
  • Dix heures et demie du soir en été (Marguerite DURAS): j’avais adoré L’Amant. Depuis, aucun de ses autres textes ne m’a réellement convaincue. Dommage!
  • Autre déception: Les braises, de Sándor MÁRAI. Considéré comme le Stefan ZWEIG hongrois, je pense qu’il a souffert de la comparaison dans mon esprit. En effet, je n’y ai pas vraiment retrouvé les éléments qui me font apprécier ZWEIG, et j’ai trouvé que le livre traînait en longueur, avec des descriptions interminables. La façon dont l’histoire est traitée (deux vieux messieurs autrefois amis qui se retrouvent à la fin de leur vie pour démêler le différend qui les a opposés dans leur jeunesse) ne m’a pas semblé intéressante, puisque c’est en fait un long monologue, auquel il manque la réponse de l’autre partie! Je retiens néanmoins quelques belles réflexions sur l’amitié, et retenterai sûrement un autre ouvrage de cet auteur.

Voilà pour ce long bilan, en espérant pouvoir reprendre un rythme mensuel à partir de maintenant!

Belle semaine à tous, et prenez soin de vous.

M.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s