La mer (Yôko OGAWA)

Cette première lecture japonaise de l'année me donne l'occasion de présenter l'un des deux challenges littéraires que j'ai décidé de relever cette année: Autrices du monde, créé par Claire du blog Des pages et des lettres. L'idée est simple: chaque mois, sur la page Instagram associée, les autrices d'un pays sont mises à l'honneur, le …

Lire la suite de La mer (Yôko OGAWA)

Le Consentement (Vanessa Springora)

Il y a un an presque jour pour jour, j'imagine comme pour beaucoup d'entre vous, mon feed Instagram s'est retrouvé noyé par la parution de ce livre aux Éditions Grasset. À tort ou à raison, j'avais fini par m'en agacer, trouvant exagérée la publicité qu'on lui faisait et lassant de lire d'innombrables critiques à son …

Lire la suite de Le Consentement (Vanessa Springora)

Le capitaine et les rêves (Björn Larsson)

J'ai toujours été profondément attachée à l'Océan, toile de fond de toutes les histoires que je m'inventais quand j'étais petite. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si nous nous sommes installés en Bretagne! Telle une bernique, je suis maintenant bien accrochée à mon rocher et n'en bougerai plus 🙂 Cet amour de la mer et …

Lire la suite de Le capitaine et les rêves (Björn Larsson)

Le livre du bonheur (Nina Berberova)

Je parlais dans mon dernier article de ces livres qui dorment plusieurs semaines, parfois des mois ou plus, dans ma bibliothèque avant que l'envie de les en sortir me prenne. Le livre du bonheur de Nina Berberova en est un bel exemple: acheté au Festival du Livre de Mouans-Sartoux en octobre 2016 et sagement assis …

Lire la suite de Le livre du bonheur (Nina Berberova)

Même le silence a une fin (Ingrid Betancourt)

Je connaissais peu de choses d'Ingrid Betancourt avant d'ouvrir ce livre: tout au plus qu'elle avait été enlevée par les FARC au début des années 2000 et était restée captive plusieurs années dans la jungle colombienne. Lorsqu'un ami très cher, dont les recommandations de lecture sont toujours pertinentes, m'a fait don de ce livre il …

Lire la suite de Même le silence a une fin (Ingrid Betancourt)